[Sous le pavé de Piketty, 980 pages] N°6 : Les 1% qui se voulaient plus gros que le boeuf

[Sous le pavé de Piketty, 980 pages] N°6 : Les 1% qui se voulaient plus gros que le boeuf

Estimated Reading Time: 4 minutes
Share Button

Comme vous avez sans doute pu le lire ici, le capital semble dire : la classe moyenne ça suffit. Pourtant le capital augmente. Mais alors qui s’enrichit Piketty ?

L’explosion des revenus des 1%. D’une société de rentiers à une société de super-cadres aux US.

L’étude des 1% est essentielle à la compréhension des inégalités, car elle concerne un groupe substantiel de la population (500000 personnes en France, environ 3 millions de personnes aux US), donc il ne s’agit pas d’ ‘exceptions’ (de self-made man comme Bill Gates) mais de la classe dirigeante, l’’élite’ d’un pays. Le cas de la France et des États-Unis est assez différent.

J.-J. Grandville (1803-1847), « Le Rentier », illustration hors-texte, gravure sur bois debout, pour Balzac, Monographie du rentier, 1840, s. p.

En France, les rentiers de la Belle époque ont été laminés par les deux guerres mondiales et la crise de 1929.

Le centile supérieur accaparait 20% des revenus, contre 6% pour le centile supérieur des salaires, montrant bien là que les revenus du capital dominaient dans l’élite de la Belle époque. Cette classe de rentiers ne s’est jamais reconstituée ; le centile supérieur ne représentant plus que 8% des revenus, relativement stable depuis l’après-guerre.

Blaqswans-piketty-capital-graphes_8

Par contre, aux États-Unis, les inégalités ont explosé depuis les années 70, faisant apparaître une classe dirigeante incroyablement plus riche.

Blaqswans-piketty-capital-graphes_9

Et c’est avec une certaine justesse que le mouvement ‘Occupy Wall Street’ a pris pour slogan ‘we are the 99%’. Piketty fait même le parallèle avec justesse de ce discours avec celui de l’Abbé Sieyes en 1789 qui déclare : « Qu’est ce que le Tiers-Etat ? Tout. Qu’a-t-il été jusqu’à présent dans l’ordre politique ? Rien. Que demande-t-il ? A y devenir quelque chose ». Le centile supérieur atteint 18% des revenus contre 9% dans les années 70 !

La différence entre les États-Unis aujourd’hui et l’Europe en 1910 est qu’à l’intérieur de ces 1%, la part des très hauts salaires est bien plus importante aux États-Unis aujourd’hui. Il semble évident qu’étant donné l’extrême concentration des patrimoines, plus on monte dans la hiérarchie des revenus, plus les revenus du capital (loyers, dividendes, plus-values boursières) sont prédominants face aux revenus du travail. Cependant, il faut monter plus haut dans la hiérarchie des revenus (les 0,1%) pour que les revenus du capital soient prédominants.

Cela signifie qu’est apparue ces 30 dernières années une classe de dirigeants d’entreprises, de super-cadres qui gagnent entre leurs salaires, leurs bonus, et leurs stock-options plusieurs centaines de milliers de dollars, voire des millions de dollars, et que cette classe représente aujourd’hui un groupe substantiel (les 1%) de la population américaine.

Cette évolution est d’autant plus inexplicable qu’elle concerne les pays anglo-saxons mais pas les pays d’Europe continentale ni le Japon.

Ces super-salaires sont-ils justifiés ?

Selon la théorie économique néoclassique, le salaire est égal à sa productivité marginale, c’est à dire à sa contribution individuelle à la production de l’entreprise. Quand on dit cela, on dit tout et en même temps rien. La question est bien sur comment déterminer cette productivité. Elle dépend du niveau de formation et de compétence du salarié, mais aussi de la demande de qualification dans un environnement économique et technologique donné. Autant il semble aisé de calculer la productivité marginale d’un ouvrier, c’est à dire, la quantité de production supplémentaire de l’usine si celle-ci embauche un ouvrier supplémentaire ; autant ce calcul de productivité marginale « individuelle » est une notion abstraite pour des fonctions à responsabilité non duplicable.

En clair, comment estimer si la contribution d’un directeur financier d’un groupe réalisant 5 milliards de bénéfices, est égale à 100000E, 500000E ou 5 millions d’euros ?  Il est inévitable que les décisions concernant les gros salaires dépendent des rapports de force et de pouvoir de négociation des parties de l’entreprise. La gouvernance des entreprises américaines diffère de celle propre au capitalisme rhénan.

Nous sommes alors plus proches de la ‘main qui se sert dans la caisse’ que de la ‘main invisible’ chère à Adam Smith  or ce phénomène crée une divergence dans la répartition des richesses incroyablement forte.

La critique d’ « Occupy Wall Street » est plus que légitime dans ces conditions.

Luxury @ Martin Parr

Luxury @ Martin Parr

Il y a donc des winners au déclassement des loosers de la classe moyenne. Mais on pourrait pas trouver avec eux une win-win situation comme ils disent ? Bah Piketty il pense que c’est systémique. Et c’est à lire dans le trépident compte-rendu que nous vous en proposons ici.

Rappel de la série: pour que vous puissiez briller dans les dîners en ville et en famille de cette fin d’année, votre dévouée Céline Trèfle vous a mâché le travail, l’a lu, annoté, digéré, et vous a concocté une série de posts qui, s’en prétendre à l’exhaustivité, offre un panorama du best-seller économique de l’année. Les épisodes:

Sous le pavé de Piketty, 980 pages – N°0: Tout comprendre et en débattre sans l’avoir lu

Sous le pavé de Piketty, 980 pages – N°1: Qui a crû croîtra ?

Sous le pavé de Piketty, 980 pages – N°2 : On a les rentiers qu’on mérite

Sous le pavé de Piketty, 980 pages – N°3 : L’accumulation en chaîne

Sous le pavé de Piketty, 980 pages – N°4 : Dette publique, rente privée

Sous le pavé de Piketty, 980 pages – N°5 : Rentrée des classes, personne n’a la moyenne

Sous la pavé de Piketty, 980 pages – N°6 : Les 1% qui se voulaient plus gros que le boeuf

Sous la pavé de Piketty, 980 pages – N°7 : L’économie est une science modeste, r > g => i

Sous la pavé de Piketty, 980 pages – N°8 : Le dilemme du Rastignac 2.0

13 Comments [Sous le pavé de Piketty, 980 pages] N°6 : Les 1% qui se voulaient plus gros que le boeuf

  1. Pingback: blaqswans | cygnes noirs

  2. Pingback: blaqswans | cygnes noirs

  3. Pingback: [Sous le pavé de Piketty, 980 pages] Tout comprendre et en débattre sans l’avoir lu | [ Blaq Swans - Cygnes Noirs ]

  4. Pingback: [Sous le pavé de Piketty, 980 pages] N°1: Qui a crû croîtra ? | [ Blaq Swans - Cygnes Noirs ]

  5. Pingback: [Sous le pavé de Piketty, 980 pages] N°2 : On a les rentiers qu’on mérite | [ Blaq Swans - Cygnes Noirs ]

  6. Pingback: [Sous le pavé de Piketty, 980 pages] N°4 : Dette publique, rente privée | [ Blaq Swans - Cygnes Noirs ]

  7. Pingback: [Sous le pavé de Piketty, 980 pages] N°5 : Rentrée des classes, personne n’a la moyenne | [ Blaq Swans - Cygnes Noirs ]

  8. Pingback: [Sous la pavé de Piketty, 980 pages] N°6 : Les 1% qui se voulaient plus gros que le boeuf | [ Blaq Swans - Cygnes Noirs ]

  9. Pingback: [Sous la pavé de Piketty, 980 pages] N°7 : L’économie est une science modeste, r > g => i | [ Blaq Swans - Cygnes Noirs ]

  10. Michel

    :Lorsque , en terme de revenus dpneosiblis, c’est e0 dire apre8s impf4ts et prestations sociales, il me semble le9gitime de zoomer sur ce que j’estime eatre e0 mon sens une situation nouvelle e0 porter e0 la connaissance du plus grand nombre (ce que ne font pas souvent les medias dominants). Merci donc e0 Piketty et Olivier.Autrement dit on peut conside9rer que Piketty a pris une e9chelle semi-logarithmique en abscisse afin que toute tranche entre deux graduations repre9sentent au mieux une part constante du revenu national posse9de9 (la courbe des revenus par de9cile est proche d’une exponentielle, revoir ). Pour info, les e9chelles semi-logarithmiques sont des e9chelles tre8s usite9es en sciences pures ! Tout de9pend ce que l’on veut mettre en e9vidence. Tu as donc bien sfbr le droit de penser que le graphique est militant (Piketty ne se cache pas de ses penchants politiques) mais tu n’as pas le droit de parler de graphique BIDONNE et de conclusions FAUSSES.

  11. car insurance quotes

    The piece about the breastfeeding mom who was confronted in a Houston area Target store made me mad. I am a Lactation Consultant in the Houston area. I have already emailed the Target corporation about this, and have told them that I will not shop at Target anymore (I love my area Target). Perhaps if the Target corporation got lots of emails about this, they would reconsider their position. If anyone is interested in emailing, the information is:

  12. cheap car insurance

    How lucky are we..down in the pit in the garage..lurking …a large container of Creosote..Yes the old stuff..waiting for us to find to paint all over our nice new coop and hen house….how long should this have an effect and prevent red mite ?

Comments are closed.